vendredi 11 mars 2005

Insolite: Ca tourne!

Ah celui là, l’était trop fort… J’attendais chais plus quoi ni qui, et j’y étais chais plus pourquoi. Bref, donc ben je m’assieds sur la terrasse, je commande une bière, j’allume une clope, et tout en l’allumant (la clope) je me rends compte qu’en face, juste devant moi, entre le fourbi à tourner des films, y a un bougre de drôle qui roupille. Bon, tu me diras ça arrive, vouis, bien sur, sauf que là faut que je te mette dans le bain du contexte. Imagine, les mecs ils tournent un film, la rue est bloquée, un essaim d’acharnés tumultueux qui courent de partout, qui s’activent pour leur tournage, bref le chambard de la St Barthélemy dans la rue de Prague. Et cet oiseau là d’en face, il en écrase grave, serein comme un âne crétois à l’ombre du platane. Alors moi, ça me faisait bidonner, tu penses bien… Mais attends la meilleure, les laborieux terminent d’installer leur bataclan, et hop, voilà le régisseur qui s’installe sur son perchoir coulissant, et le branle-bas commence… «Z’êtes prêt en régie, le son, tout est OK?» qu’il braille dans son porte voie. «Scène 25, prise 4» CLAP! «ça tourne»… pis ça commence vraiment à tourner. Pis le même barnum qui recommence plusieurs fois, avec le numéro de prise incrémenté, et l’autre gueulard invariablement de beugler dans son porte voie comme un chartreux assoiffé dans une taverne. Le pitre endormi était hors cadre, mais tu crois qu’il aurait bougé? Des nèfles, rien, que tchi nada et peau de zébi, pas d’un pouce qu’il ne vacille. Je suis parti au bout de quelques 20 min, mais l’acrobate tenait toujours en équilibre sur sa chaise, tel qu’il était lorsque je suis arrivé. J’espère que l’aubergiste n’a pas oublié de le remiser pour l’hiver… il pourra encore servir l’année prochaine dés qu’il fera beau.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Retour à la page principale