vendredi 4 mars 2005

Insolite: Bière et rigolade

Dans la série «ça fait rire les zenfants», je vous ai trouvé 2 curiosités de calibre différent. La première des, c’est une oeuvre d’art comptant pour un (d’art contemporain) représentant un croisement curieux entre le «Mankenpiss» et «Robocop». Vous les trouverez (ben vouis, y en a deux, l’un «Mankencop» en face de l’autre «Robopiss» :-) dans la rue «Cihelná», c’est facile à trouver: au pont Charles du côté «Malá Strana», vous prenez à droite juste après les tours «Mostecké věže», z’arrivez sur une petite place («Dražíckého nam.), alors vers le haut, en face, il y a une petite rue magnifique («Míšeňská»), genre début 18ème (pour la petite histoire, Gérard Depardieu y a tourné les Misérables, mais au 20 ème), allez-y dedans, et admirez ces superbes petites bicoques de rien du tout (enfin pas la première baraque à droite, elle est refaite, moche, mais après). Sur la place collez sur votre droite, et dés que vous la quittez (la place qui n’en est pas une), 10 m après vous entrez à droite dans une cour où vous trouverez les 2 pisseux. Généralement, s’ils n’ont pas rouillé entre-temps, ils sont animés de gauche à droite pour l’un et l’inverse pour l’autre, leurs biroutes de lèvent et s’abaissent en opposition. Bon, ça fait bidonner les mômes, et c’est ce que vous allez raconter à maman pour prétexter une promenade dans le coin, mais pour papa, la vraie raison de ce déplacement, c’est la taverne que vous trouverez en face, légèrement en descendant la rue, « Malostranská pivnice ». Ils vous tirent une Pilsen Urquell délicieuse, non pasteurisée, à température optimale (entre 6 et 8 degrés, pas un de plus, pas un de moins) que j’évalue pour ma part à 9 sur une échelle (fermée) de «Pilsner» allant de 0 (urines matinales après dîner d’asperges la veille) à 10 (chez l’Hippo, mais vous savez pas où c’est). Si de surcroît vous invitez l’endroit en plaisante saison, prenez place en la superbe terrasse, maman et gnafron(s) ne pourront pas vous en vouloir de vous y attarder. Et pour les petits creux, je conseille la soupe de tripes, ou le pavé de poitrine de porc (grillée, la poitrine est généralement plus sèche, fumée, elle est généralement plus grasse, mais les 2 sont bonnes, affaire de goût).

La seconde de curiosité, c’est juste avant le pont Charles, du côté «Staré Město», la statue du bon roi Charles IV. C’est une statue somme toute banale, mais en la regardant sous un angle particulier, c'est-à-dire de l’angle formé par l’église St François d’Assise («Svatého Františka z Assisi») avec la rue «Křižovnická», et bien vous aurez l’impression que notre bon roi soulage sa vessie de sa main gauche, et plus spécifiquement se trouve dans la phase bien connue de tout être masculin, consistant à faire chuter cette foutue dernière goûte qui vous colle au gland telle la morve aux doigts.
Enfin comme dit, ça pisse pas loin, mais ça fait pouffer les gosses, et ça donne une raison de plus à papa pour emprunter le pont Charles en direction de «Malá Strana», c’est pas futé grave comme idée ça, hum…? Ah oui, et si vous voulez voir à quoi ressemble la statue de notre bon roi Charles iv… ah flûte, les majuscules… IV, le roi Charles IV quand il n’urine pas sur les touristes qui le photographient, allez voir mon blog du 27/2/2005 «Les statues, les nains et les DMS»… il est vers la fin le Charles, en couleur sépia, c’est une option qui existe sur mon appareil photo (la couleur sépia) alors je me suis dit, tiens, j’vais m’en faire une pour voir, et c’est tombé sur ce bon Charles, c’est rigolo, faut aimer, c’est rétro, sépia c’est vieux, mais sépia mal quand même (il est con comme sépia le mec avec ses jeux de mots à la Garcimore).

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Retour à la page principale