Articles

Affichage des articles du 2008

Ville: St Ignace, c'est pompeux mais c'est beau

Image
Ah bon, ça fait trop de "les églises"? Ouah eh, l'aut', attends, est-ce que tu sais seulement combien c'est qu'il n'y en a des églises dans Prague? Ouah eh, l'aut', attends, est-ce que tu sais seulement combien c'est que j'en ai parlé de, des églises de Prague? Bon, ben alors... tu vois bien, trop pas que j'en cause des églises, comme dirait mon fils :-) Alors OK, sur l'église St Ignace (Ignace, Ignace, c’est un petit petit nom charmant… cf. Fernandel) je vais faire court, promis. D'ailleurs y a pas grand chose à dire, z'allez-voir. Tout d'abord c'est pas l'église de n'importe lequel d'Ignace, mais ce bel édifice imposant, vitrine de la puissance et de la richesse de ses fondateurs, est consacré à Ignace de Loyola, l'inventeur des jésuites, la compagnie de Jésus (Societas Jesu/Iesu en Latin), pour lesquels (Ignace et sa secte intégriste) j'ai franchement une forte aversion, je ne vous le cacherai…

Ville: Trois Mariages et une église carrément

Image
Bon, c'est clairement pas un édifice d'une importance capitale à Prague, et j'ai même fichtrement hésité à vous en parler tellement "Josef Mocker" c'est acharné dessus dans la néogothisation jusqu'à l'absurde, réduisant l'intérêt architectural de l'église à son intérieur. Mais bon, d'un autre côté, comme je vous avais parlé de la rotonde de St Longin, anciennement St Etienne, et que je vous avais promis de vous en dire quelques mots, sur la nouvelle église St Etienne, et qu'aussi parce qu'il y a de jolies légendanecdotes qui s'y rapportent, du fait donc de tout ça, c'est pourquoi dès lors que voilà.

Je ne vais pas vous parler des origines du peuplement de "Rybníček" que vous avez certainement lues à propos de la rotonde de St Longin, passons donc directement en 1351, 3 ans après que le bon roi Charles IV émit l'édit de mise en chantier de la nouvelle ville de Prague (le 8 avril 1348). En l'époque, on n'…

Ailleurs: Valeč et son église dévastée

Image
Y a vraiment des fois que je me dis que bon, on ne s'aime pas spécialement, ou plutôt je ne lui accorde pas beaucoup d'importance vu que j'y crois pas, en lui, mais parfois je me demande vraiment s'il ne me file pas un sacré coup de main quand même. "Il", c'est "le bon dieu romain catholique du papàrome", à moins qu'il ne s'agisse d'un autre bon dieu, ou tout simplement d'un pur hasard de la nature. Jugez plutôt. En ce splendide dimanche d'octobre où le soleil brillait pleine poire, on (ma chérie d'amour et vot' serviteur) s'en revenait du joli bourg de "Loket" (près de "Karlovy Vary") où nous avions été invités par miennes accointances aux festivités dites "des vendanges" justement en la forteresse de "Loket" (publie à viendre un jour, peut-être, si j'ai le temps). Rapide parenthèse. Alors autant je voue un amour (peut-être excessif) à la bière, que le vin, bôf, sans pl…