lundi 3 juin 2013

Inondations 2013: Lundi matin

Alors c'est le moment de vérité. A 7h du matin, la Vltava devait être à son pic de culmination, et l'eau ne devrait plus monter au-delà de 2800 m3s-1. A priori, les protections anti-flotte devraient tenir jusqu'à 4000 m3s-1, mais bon, hein, en théorie, on ne sait même pas si elles vont tenir les 2800, vu qu'on ne les a jamais essayées auparavant.

Mais j'ai le blaire collé sur la situation comme un cochon sur une truffe, et je renifle à plein nez et en direct les infos TV comme Internet. Pour l'instant les 2800 m3s-1 ont été atteints, et ce depuis 4h du matin, mais le volume n'augmente plus. Hourra! Je suis allé moi-même vérifier ce matin vers 7:30, et de par vers chez-moi, l'eau n'a même pas encore atteint les barrières de protection. Trop cool.

Bon, mais c'est pas gagné non plus, car le barrage de "Slapy" doit lâcher du leste (il n'en peux plus le pauvre, la vessie pleine comme un prostatique), alors pas d'enthousiasme anticipé avant plusieurs heures. D'autant plus que "Smichov" (en amont) est en partie inondé, et que c'est au maillon le plus faible qu'on jugera de l'efficacité des protections anti-inondation. Ci-joint les relevés hydrométriques en direct, et tant qu'on restera en dessous des 3000 m3s-1, alors hourra allez Louilla.

Sinon il continue à pleuvoir (ce fumier!), mais moins en trombe que les jours précédents. Ceci-dit, c'est pas tant la pluie à Prague qui fout le foin dans la "Vltava", que les rivières qui se jettent dedans, en particulier "Berounka", "Sázava", et même des petits ruisseaux insignifiants comme "Botič" qui ont pris des volumes insoupçonnés à cause des pluies torrentielles et ininterrompues de ces 5 à 7 derniers jours.

Alors Je ne vous cacherais pas que j'ai passé une nuit courte, et qu'en ce moment je serre l'anus comme un dromadaire dans une tempête de sable. Mais je reste tout plein d'espoir, parce que c'est bien la seule chose qui reste lorsque la nature se manifeste plus fort que d'accoutumé (l'andouille). Bon, mais rassurez-vous chers lecteurs, en cas de souci je suis prêt à quitter mon palace en quelques minutes, avec sur mes épaules ma chérie d'amour à califourchon. Les indispensables transportables sont dans une valoche, les indispensables non transportables sont au grenier, et ce qui reste dans l'appart, c'est le remplaçable, si vraiment ça tourne au pire. Mais à nouveau ça n'ira pas mal, parce que je suis optimiste, et j'ai confiance en les paroles rassurantes des autorités qui affirment que tout est sous contrôle (chuis con à bouffer du foin parfois, sans dec).

Du reste s'il y en a un qui est peinard comme un cénobite, c'est mon pote le griffard de la voisine: il pionce l'animal, et il s'en fout des inondations. Ah la sale bête, comme je l'envie. Allez, c'est l'heure à l'optimisme non di diou, haut les coeurs (et les barrières de protection)...

4 Comments:

Anonymous Delf said...

bon, ben je me demandais à quoi donc ressemblaient les barrières de protection, je suis maintenant fixée, mais je les imaginais un poil plus épaisses. Ce qu'elles font freluquette !

on a eu quelques infos aujourd'hui sur les médias français, mais enfin, surtout parce que l'allemagne est concernée et qu'il y a eu quelques morts.
:-(

(ahahaha un des mots à rentrer pour valider est Oysters... j'espère que vous n'allez pas vous transformer en)

courage courage

03 juin, 2013 13:20  
Blogger Strogoff said...

Frêles oui, mais résistantes (enfin j'espère). Comme dit, pour l'instant l'eau ne les a pas atteinte à Kampa (juste derrière le pont des Légions), mais il continue à flotter (salopard) et l'eau monte à nouveau... doucement, mais sûrement. Les boules!

03 juin, 2013 14:33  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour,

Un peu garnde les bottes du chat !!!

Madikéra

03 juin, 2013 22:10  
Blogger Strogoff said...

Vouis, un peu, mais les voisins ont prévu large, parce qu'avec ce qu'il bouffe, ce qu'il dort, et ce qu'il n'exercice pas, elles risquent même de ne pas suffire dans quelques mois :-)

04 juin, 2013 04:12  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Retour à la page principale