mardi 31 mai 2005

Ville: Le joli parc de Letná

Alors pour une fois, z'aurez pas de difficulté à le prononcer, ça se dit pareillement en français. Et donc dans la série les espaces verts de cette superbe ville de Prague, je voudrais les "Tná". Le nom officiel est "Letenské sady", mais tout le monde dit "Letná", c'est comme Panam (pour Paris), ou Schilik (pour Schiltigheim, ah vouis, sûr, si vous êtes pas Alsacien alors savez pas, bon, pas grave...).
Et donc "Letná" fait partie des collines originelles qui ont formé Prague la magnifique. Historiquement, c'est tristement creux, mais géographiquement c'est bougrement plat, plat certes, mais offrant encore aujourd'hui une des plus belle vue sur Prague, je conseille vivement de vous y promener. Creux, plat? Je m'explique. Comme c'est bien plat, géographiquement, et juste au dessus de la ville de Prague, la surplombant superbement, "Letná" a régulièrement servi au cours de l'histoire de quartier, de camp de campement, enfin de cantonnement, aux armées d'invasion ennemies qui venaient s'en prendre à la ville (sauf pour les armées du pacte de Varsovie, qui elles, les immondes salopes, ont envahi la ville en une seule et unique nuit).
Mais c'était pas le seul endroit de prédilection, ben non, il y avait aussi la plaine de "Pankrác", mais elle c'était plutôt pour les armées venant du Sud et de l'Est (Hongrois, Autrichiens...), qui devaient d'abord prendre "Vyšehrad", tandis que "Letná" était plutôt réservé aux armées d'invasion ennemies du Nord et de l'Ouest (sauf pour les armées du pacte de Varsovie, qui elles, les immondes salopes, sont venues de partout en même temps). Ainsi "Letná" a reçu la visite des Prussiens, des Bavarois, des Suédois, des Français, et de nombreux autres qui ont oublié de signer le livre d'or en partant (sauf pour les armées du pacte de Varsovie, qui elles, les immondes salopes, sont restées plus longtemps que prévu et ont largement laissé des traces de leur passage).
Et ceci explique donc pourquoi historiquement c'est désolément creux. Vous iriez, vous, construire une cahute de bon paysan ou une demeure de riche bourgeois sur le passage obligé des armées d'invasion ennemies? Et c'est pour ça qu'il n'y a rien de bien intéressant, historiquement parlant.

Avant, à l'époque des con-munistes, il y avait la plus belle statue de Staline qui ait jamais été sculptée, quelques 14000 tonnes, 15 mètres de hauteur pour 20 mètres de long (une des rares à être plus longue que large, de statue),
le tout surplombant la ville pendant 7 ans (1955 – 1962), 2 ans après sa mort (à Joseph Staline, Iosif Vissarionovich Dzhugashvili). Ben on n'avait pas vraiment calculé, eh ben tiens, comment qu'on pouvait savoir? Les premières Pierres ont été posées en 1949, les travaux allaient bon train, il avait gagné la guerre et libéré (officiellement) la Tchécoslovaquie, alors ben quoi, on pouvait pas savoir non plus pour tout le reste, les purges, le despotisme, ben z'êtes marrants aussi, y avait pas CNN à l'époque. Pis c'était 'achement joli, le culte de la personnalité, Staline en tête, suivi d'ouvrières, paysannes, soldats et autres prolétaires en marche pour un monde meilleur...
"File d'attente à la boucherie" ("fronta na maso") que ça s'appelait le monument, enfin pas officiellement bien sûr, mais par le bon peuple Tchèque qui ne perd jamais une occasion pour faire de l'esprit. Elle avait été sculptée (enfin sculptée, plutôt construite, maçonnée, designée qu'on dirait aujourd'hui) par "Otakar Švec" qui se suicida la veille de son inauguration (de la statue). Bref, elle y restât 7 ans, au bout desquels Nikita (Khrouchtchev) frappa du soulier sur la table et ordonna résolument aux lèche-culs tchécoslovaques de l'époque de faire disparaître illico la monumentale idole du "petit père des peuples" s'ils ne voulaient pas terminer leur vie en Sibérie à sculpter la statue de Nikita dans la glace à l'aide d'un cure dent.
Ensuite on y construisit un métronome géant, qui fonctionne de temps en temps, mais surtout, que tout le monde se demande à quoi qu'il sert et qu'est ce qu'il représente? Pis en 1996 il y avait pendant quelques jours une statue de 10m représentant Michael Jackson (véridique), en 1998 s'y trouvait une affiche géante promouvant la candidature de Vaclav Klaus aux législatives.

Bref, tout ceci c'est de l'anecdote, ce qui est important aujourd'hui, c'est que c'est un parc superbe, où qu'il fait hyper bon en été quand la chaleur devient insupportable dans le centre de Prague, que c'est un lieu de rendez-vous pour les "qui s'aiment" (bis et homos), pour les "qui bronzent", les "qui font du vélo", les "qui font du skate", les "qui font du roller", les "qui promènent gnafron",
les "qui promènent kiki", les "qui se reposent sur l'herbe", les "qui courent qu'on se demande pourquoi?", les "qui bronzent couchés sur le dos", les "en visite qui suivent le parapluie", les "qui savent pas quoi faire d'autre". Disons que c'est plein de monde hétéroclite (et homoclite comme monoclite :-), plein de jolies filles en shorts qui font du sport ou en maillots de bains qui bronzent (les filles, pas les maillots), la vue sur Prague est unique et le "biergarten" somptueux, à consommer sans modération. A ce propos (de "biergarten"), signalons que le meilleur (à mon avis, perso, n'engage que moi), c'est la cahute-buvette qui se trouve de suite à gauche de l'entrée du "biergarten", vous faites la queue auprès des charmantes serveuses, vous récupérez votre bière ("Gambrinus", 10 deg.) dans un gobelet en plastique dans une main, le hot-dog dans l'autre, et hop, z'allez choisir une jolie place sous les marronniers avec vue imprenable sur les cent tours de Prague.
Ensuite vous avez le resto "Výletná". Oui, sympa aussi, pas cher, plaisant, mais y a pas la vue sur Prague et ils servent de la "Krušovice" (11 deg.). Celui-là, de resto, je vous le recommande quand il faut aller à l'intérieur, c'est à dire soit à partir de fin août, en début de soirée, quand il commence à faire frisquet et qu'une petite laine s'impose, ou en journée en toute saison, quand vous en êtes à votre 5ème piqûre de guêpe. Pis il y a encore le "Letenský Zámeček", alors celui-là je ne peux rien vous dire, car j'y suis encore jamais allé.

Ca fait nouveau bourge vaniteux, Môsieur et Mâdame le Vicômte vont dîner, suffit de regarder leurs pages Internet alors c'est pas trop pour moi, les virées en roller-costume-cravate... Mais bon, comme dis, hein, que ça ne vous empêche pas d'y aller, vous, si ça vous branche.

Dernier truc, juste à côté du "biergarten" dont je viens de vous en causer, à 100 m de là, se trouve le somptueux Musée Technique qu'il est indispensable d'aller voir, alors en cas de froid, de piqûres de guêpes, laissez tomber le troquet "Výletná" et filez au somptueux Musée Technique, ça vaut vraiment la peine.

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Petit bug technique : Il y a quelques photos qui ne s'affichent pas : notamment la 1ere (Letna01.jpg), puis Letna03.jpg.

01 juin, 2005 13:56  
Anonymous Anonyme said...

Ca y est, ça fonctionne ! Sorry, c'était peut être du à mon poste. A plus, Francou.

01 juin, 2005 14:39  
Anonymous Olivier said...

Superbe, la photo des ponts sur la Vtlava! :)

01 juin, 2005 16:23  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Retour à la page principale