lundi 24 mars 2008

Festival: De quand c'est qu'on est Pâques

Et même si vous ne suivez pas la météo tous les jours, vous n'avez pas pu louper qu'on est Pâques... enfin on était, la semaine dernière, parce que maintenant plus.
Et donc à Pâques, à Prague, il y a des marchés de Pâques. C'est comme à Noël, sauf que c'est à Pâques. Alors je m'y suis rendu, histoire de voir tiens, mais qu'est-ce qu'il y a de nouveau et de différent entre un marché de Noël et un marché de Pâques à Prague? La réponse est trivialement laconique: rien! Il n'y a rien de différent entre un marché de Noël et un marché de Pâques. Mieux, c'est inversé. Genre il a neigé au marché de Pâques, tandis que pas à celui de Noël. Sinon les stands sont les mêmes, les couillonneries qu'ils y vendent sont les mêmes, les saucisses grillées sont les mêmes, les touristes sont les mêmes, les bousculades sont les mêmes, les "Trdla" sont les mêmes... ah quoi que non, ils sont 25% plus chers que ceux de Noël dernier (50 CzK au lieu de 40 CzK, 1,96 € au lieu de 1,57 €) mais ils doivent aussi être de X% moins chers que ceux de Noël prochain (on parie?).
Alors si, quand même, il y a de légères différences. Les sapins sont remplacés par des bourgeons, les chants de Noël par du Rock et Roll, et parfois, de temps en temps, vous trouverez un stand qui vend des oeufs de Pâques peints à la main. C'est une tradition tchèque (mais pas que), et beaucoup de gens de la campagne passe l'hiver à peindre des oeufs de Pâques pour les revendre à la ville le moment venu. Ca met du beurre dans les pinards comme ils disent, parce que des milliers de touristes s'arrachent littéralement ces oeufs kitch. Tiens, tandis que devant un stand envahi par des femelles russes j'avais enfin trouvé une place pour faire une photo, hop, je cadre, et là une grosse truie soviétique en manteau de fourrure véritable m'éjecte de la place d'un coup de fessier.
Et pas un pardon, rien. Sans dec, certaines ont vraiment été élevées au milieu des porcs le groin dans la merde kolkhozienne. Tout ça pour des oeufs, sans dec!

Alors comme dit, non seulement ils sont identiques à Noël comme à Pâques, mais ils sont aussi identiques sur les différentes places. Je suis allé au marché de la vieille ville, au marché de la place du petit côté, au marché de "Kampa" (c'est bien simple, y en a pas) et je vous en ai même trouvé un au château de Prague. Enfin celui-là est un peu différent quand même. D'abord il se compose d'un seul et unique stand un peu cucu. Ensuite parce que derrière la raison sociale "ze Foundation of ze President of ze Czech Republic and his ze spouse" on aurait pensé voir "Livie" à la tireuse et "Václav" aux saucisses. Ben non.
Et ensuite encore parce que vous pouvez y laisser du pognon, mais vous n'avez rien en retour, même pas un oeuf en plastique made in China, rien. Inutile de vous dire que les grosses Ruskofs ne se ruaient pas dessus.

Donc Pâques à Prague c'est passé, et si vous l'avez loupé, ne regrettez rien parce que vous pouvez toujours revenir à Noël. Comme dit, vous ne verrez pas beaucoup de différence en dehors d'une sérieuse augmentation de prix. Mais que voulez-vous c'est la tendance en ce moment, faut bien qu'on rattrape les pays de l'Ouest.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Retour à la page principale