dimanche 27 mai 2012

Coup de gueule: Vote par internet, l'accouchement douloureux

C'est quand même infernal qu'une chose aussi fondamentale qu'un vote soit pourrimerdouillée par une bande de dits "les tantes" incompétents. Je me permets cette remarque cinglante parce que je suis un peu du métier (informatique), parce que j'ai fréquenté un peu l'informatique "à la française" (là je ne dirai rien, mais j'ai mon opinion fondée sur plus d'une expérience), et parce que je connais aussi un peu les risques liés au ratio sécurité/compatibilité des produits informatiques (le plus de sécurité, le plus d'incompatibilité, ce qui implique des procédures de tests exhaustives et extrêmement sophistiquées).

Alors de quoi qu'est-ce qu'il s'agit de (comme débâcle honteuse)? Les Français de l'étranger ont été invités, sans vraiment avoir le choix à Prague, à voter par internet pour les élections législatives. C'est comme ça, et pas autrement (ceux qui avaient voulu voter par internet pour les présidentielles, pas de bol, l'option n'existait pas, aussi il fallait se rendre en personne à l'ambassade la plus proche. C'était comme ça, et pas autrement). Internet? Super dans l'intention, mais attendez la mise en oeuvre. Vous recevez une lettre contenant votre identifiant, puis vous recevez un Email contenant votre mot de passe. Simple, il ne vous reste plus qu'à vous connecter puis à voter le moment viendu. Ben oui mais non.
D'abord votre ordinateur doit être "compatible", c'est à dire disposer des dernières versions de tout, sans quoi vous n'avez pas la moindre chance de rien. Et c'est là que le délire commence. Un des jours du vote (jeudi 24 mai) je me connecte depuis ma machine personnelle, et après le fameux "scan" de ma configuration, une fenêtre m'indique "Java: non installé ou la version détectée n'est pas à jour. Votre configuration actuelle ne vous permet pas de voter par internet". Ah ouais (et surtout j'ai pas demandé à voter par internet)? Bon, je mets à jour avec réticence et je recommence. Notez bien que si vous ne souhaitez pas mettre à jour votre bécane par principe de précaution, ben z'avez pas le choix. Le principe de précaution, c'est au minimum une possibilité de roll-back (de retour en arrière?) si la nouvelle version d'un produit vient à pourrir le fonctionnement des autres produits (ce qui arrive si souvent qu'on pourrait presque dire habituellement). Cela signifie donc quelques bonnes dizaines de minutes de votre temps afin de sauvegarder la totalité de votre système d'exploitation (et je ne vous parle pas du temps lors d'un roll-back).

Cool, après la mise à jour cette fois le "scan config" passe. Je procède avec l'identification. Je rentre mon identifiant, je saisis mon mot de passe, et là message d'erreur: "les certificats fournis ne forment pas une chaîne de certificats". Ah ouais? Vous pouvez constater au passage que 20 ans après les fameux "Microshit a rencontré un problème et doit fermer", les messages d'erreurs informatiques n'ont pas évolué d'un pouce. Certificats? Quel certificat? J'ai saisi un identifiant et un mot de passe, pas de certificat ni une chaîne de certificats!? Je recommence: même problème. Je clique donc sur le lien d'aide, et là je lis les divers soucis déjà identifiés: "7. Un message d’erreur m’indique que « les certificats fournis ne forment pas une chaîne de certificats » quand je me connecte pour voter. Que faire ? Ce message peut apparaître car votre ordinateur est équipé de la dernière version majeure 1.7 de Java publiée il y a quelques jours. Nous vous invitons à voter depuis un autre ordinateur."
Sans dec, on est chez les cons de la dernière version majeure aussi, non? Et notez la fabuleuse mention qui règle le problème: "nous vous invitons à voter depuis un autre ordinateur." Alors je vais faire le tour des ordinateurs de la ville afin de trouver celui qui est compatible avec le logiciel maison de LA République Française?

Après avoir passé un coup de fil (payant, forcément, c'est eux qui merdent mais c'est moi qui paye) au service-desk, j'apprends qu'il s'agit d'un bug (ah ouais? Sans dec?). Ce bug aurait apparemment été identifié auprès de nombreux utilisateurs et il faudrait attendre un peu afin qu'il soit (peut-être) corrigé. Su... per...

Curieux, je retente ma chance le lendemain, vendredi 25 mai 2012. Toujours le même souci, mon ordinateur est trop à jour avec la dernière version de Java. Mais attention, la nouveauté c'est que l'on m'offre (outre la fabuleuse option "nous vous invitons à voter depuis un autre ordinateur") la possibilité de désactiver la version 1.7 de Java grâce à un mode d'emploi détaillé. Mort de rire. Alors finalement le truc (plutôt que de corriger le bug) c'est une entourloupe cuisinée maison pour mystifier l'application en cause: vous avez besoin de la version 1.7 pour passer de l'étape 1 à l'étape 2 du vote, mais cette version doit être désactivée pour passer de l'étape 2 à l'étape 3.


J'ai quand même fini par voter, après m'être agacé quelques 45 bonnes minutes. Alors je me pose la question:
- combien d'électeurs qui auront passé plus de 5 minutes à s'énerver vont finalement s'en foutre et renoncer à voter?
- qui a vomi les scripts de validation, qui a conduit les tests d'intégration, et qui a signé le protocole d'acceptation du produit?
- combien de têtes coupables et responsables vont tomber?
- combien d'électeurs (partis politiques?) vont déposer une plainte (au mieux) voire un recours en annulation?
- et finalement à combien va s'élever la facture d'une telle inconséquence d'ampleur nationale?

2 Comments:

Anonymous Alix said...

quelques réponses aux questions puisque j'ai un peu suivit la mise en place du bouzin:

- plein d'électeurs on fait beaucoup d'effort pour voter en ligne. Il y a eu des films postés sur Youtube pour explique comment désinstaller Java et réinstaller une version obsolète.

- Je ne sais pas qui est responsable, mais Monsieur François Saint-Paul continue de dire que le vote par Internet était un succès.

- Je ne connais pas d'électeurs ont déposé un recours à cause du vote par internet mais dans ma circo, la 4ème, deux candidats ont déposé un recours en annulation

- Pour ce qui concerne le coût de l'opération, je ne crois pas qu'il soit encore public mais il serait normal qu'il soit publié et détaillé.

Enfin, pour ajouter une précision important par rapport à votre billet, le vote par Internet est bien pratique mais toutes les modalités d'un vrai scrutin ne sont pas garanties. Le vote des français à l'étranger a bénéficié de dérogations ayant permi l'organisation du vote par correspondance et en ligne pour chaque élection législative. Ce n'est pas le cas pour l'élection présidentielle pour laquelle les condition doivent être les mêmes pour tous les électeurs (en France comme à l'étranger).

16 juillet, 2012 17:50  
Blogger Strogoff said...

Merci Alix pour ce complément d'information. Pas sûr que le gouvernement français en tienne compte, et foute Hollande à la porte de l'Elysée en attendant des réélections, mais en tout cas ça a enrichi ma publie, et c'est le plus important :-) Encore merci.

17 juillet, 2012 07:18  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Retour à la page principale