lundi 18 avril 2011

Ville: La tour de téloche de Žižkov

Alors je ne vous cache pas que cette publie, je n'y tenais pas vraiment à vous la faire. Genre la publie forcée, vous savez, quand z'en n'avez pas envie du tout, vraiment pas du tout du tout, mais qu'il faut quand même manger sa soupe à l'oseille amère (d'alors), sinon on ne quitte pas la table? Ben pareil.
Alors z'allez me dire pourquoi je me force? Ben d'abord parce que ma sale bête de chérie d'amour m'a un peu poussé à monter dessus (sur la tour), et que je vous en ai fait des photos avant d'en redescendre rapidos l'estomac en bouche et la main devant. Pis qu'ensuite, je me suis dit que hein, on a beau en penser ce qu'on veut (surtout moi), c'est quand même une dominante de la ville, qu'on le veuille ou non. C'est même la plus haute dominante de la ville, qu'on le veille ou non toujours, visible de pratiquement tous les coins de Prague, n'import'où qu'on se trouve, pour peu qu'on n'ait rien d'autre devant les yeux non plus.

Ce dimanche là, on se demandait de qu'est-ce qu'on pourrait bien faire, parce que la saison touristique n'était pas encore entamée, que les expositions du moment, on les avait toutes vues, que la veille on avait sacrément faignanté sur le canap de d'vant la téloche, et qu'on s'était dit que ça devait suffire, et qu'on irait ce dimanche faire quelqu'chose d'intelligent et de culturel pour changer de la glande d'hier. Et c'est elle qui est venue une fois de plus avec cette idée d'à elle, qu'elle avait en tête depuis longtemps: monter sur la tour de télécommunication de "Žižkov". Ah ouais, super, moi qui suis sensible au vertige, et dont l'estomac se retourne dès que je monte sur la pointe des pieds, super comme idée sans dec.
D'un autre côté, il est vrai que la faignasserie de la veille était une initiative mienne, aussi je me suis dit que bon, que j'allais lui faire plaisir ce jour là, et ne voilà t'il pas qu'on était devant, aux pieds de ce tri-phallus en métal-béton.

"Quoi? 150 CzK (6 €) l'entrée? Mais c'est du vol". Attends, c'est le même prix que la Galerie Nationale, cependant sorry s'cuse-moi, on ne se parle quand même pas de la même chose non plus. "Tu sais quoi, plutôt que de payer 150 CzK pour vomir en haut, je préfère t'attendre gratuitement en bas". Mais non, qu'elle payait les billets, que je pourrais redescendre dès que je me sentirais mal (c'est à dire tout de suite), et que ça lui ferait plaisir si j'essayais (sans vomir).
Bon, chuis pas un monstre non plus, alors je lui fis plaisir. Mais ce fut de courte durée. Je pris quelques photos, fit un tour rapide du panorama, et hop, j'étais à nouveau dans l'ascenseur, mais en sens inverse, vers le bas. Bon, alors la tour...

Depuis 1953, le signal télé à Prague était distribué par la mini-tour-Eiffel de "Petřín" (les télévisions, elles, ne furent distribuées que 10 ans plus tard :-) Or la téloche étant alors un important médium de propagande con-muniste, il était indispensable pour le parti-fumier d'en assurer la pérennité.
En 1978, l'on commença ainsi à penser au remplacement de la tour, en plus grand et bien plus amélioré (tu parles que la téloche avait fait des progrès en 25 ans). Plusieurs sites furent envisagés: le premier, le même que précédemment (t'imagines l'effort du chef de projet?). Mais le projet fut invalidé par le ministère pour la conservation du patrimoine (dis-donc, la conservation aurait eu le dessus sur le con-muniste?). Le second: "Pankrác". Mais la proximité avec le gnouf, et les projets mégalos prévus pour le XXI ème siècle firent capoter ce site itou. Le troisième: la bute "Parukářka".
Le projet fut invalidé par le ministère de la défense, de par la station d'écoute militaire qui se trouvait à proximité, comme du couloir aérien vers l'aéroport de "Kbely". Le quatrième site potentiel: la bute de "Vidoule", mais la proximité du parc naturel, de la promenade "Cibulka", de l'hôpital "Motol"... Finalement il fut décidé du parc de Mahler, ce qui fit hurler le camarade travailleur en charge de l'orientation des antennes téloches: "et c'est qui qui va se taper le réglage de tout Prague?"
Eh ouais, parce qu'aujourd'hui à l'heure du numérique, on ne s'en rend pas compte. On branche le câble approprié au cul du trou prévu à cet effet, et hop, image parfaite. Mais avant, au temps de l'analogique, fallait qu'un pauv' boug' monte sur le toit, l'antenne à la main, et tandis qu'il faisait gaffe à ne pas se croûter sur le trottoir 10 m plus bas, les pieds enlacés dans ce foutu câble, il tournait doucement l'antenne dans tous les sens, tandis que son acolyte resté dans la pièce à télé regardait l'image tout en lui criant par la fenêtre ouverte "encore, encore, oh oui, encore..." Or le fait de déplacer la source du signal de 180° (par rapport au centre ville) impliquait le repositionnement de toutes les antennes de téloche de la ville.
Aussi il y eut une forte pression pour que la nouvelle antenne soit construite au même endroit que celui où se trouvait l'ancienne: à "Petřín". Eh ouais mais non. Ca serait Mahler, et ça serait tout. Pour l'anecdote, signalons que le parc de Mahler n'est qu'à 800 m de la bute "Parukářka", alors l'histoire du couloir aérien...
Et pour l'anecdote encore, Gustav Mahler était Tchèque, mais ça, vous le saviez déjà, non?

Une fois l'emplacement décidé, on ouvrit en 1984 un concours aux camarades architectes pour la construction de la tour. Le cahier des charges précisait "tour", "télévision", et surtout "socialisme", "plan quinquennal", puis de ci, de là, "Lénine, soviétique, anticapitaliste...". Allez construire quelque chose avec une description pareille. Finalement 3 gaillards furent sélectionnés pour monter le projet, "Václav Aulický" pour l'architecture, "Jiří Kozák" pour la statique, et "Alex Bém" pour la mise en scène et les costumes.
La construction commença en 1985, et prit un temps de retard du fait de la révolution de velours. Aussi ce n'est qu'en 1992 que "la chose" fut terminée, et mise en exploitation le 18 février de cette même année (sans bénissement religieux).

Paramètres techniques.
Tout d'abord, dans le sous sol, y a un trou de 15 m de profondeur, dans lequel se trouve une plaque de béton armé de 4 m de hauteur et 30 m de diamètre. Là-dessus sont collées les 3 colonnes interconnectées qui forment la structure de la tour.
La première colonne, d'un diamètre de 6,4 m, grimpe jusqu'à 216 m de hauteur, alors que les 2 secondes colonnes, d'un diamètre de 4,8 m, ne sont hautes que de 134 m. Les parois extérieures des "tubes" sont en tôle, renforcées par 25 cm de béton, puis de la tôle encore. Leurs intérieurs sont ainsi creux, surtout l'intérieur du tube principal plus large, donc plus creux, qui contient 2 ascenseurs AGV (ascenseurs à grande vitesse) pour les visiteurs. L'un des autres tubes plus courts (et moins creux) contient un ascenseur technique (pour monter les packs de bière), l'autre un escalier de secours en cas de panne des ascenseurs. Le sommet du plus haut tube est coiffé d'un suppositoire blanc stratifié, haut de 23 m, contenant toute l'électronique qui va bien pour la téloche, mais aussi le téléphone à fil, sans fil, mobile et même imperméable (mise sur marché prévue en 2017).
Le suppositoire blanc stratifié est lui même coiffé d'un autre suppositoire en métal, haut de 2 m, peint de bandes blanches et rouges, et garni du dehors d'un paratonnerre antisismique (saviez-vous que le paratonnerre est une invention tchèque, et que Benjamin Franklin n'est pas le primus inventor, mais "Procopius Divisch"?), de lumières clignotantes anti-piaf-collision, et dans son intérieur, fourré d'un amortisseur d'oscillations. Eh oui, parce que mine de rien, à 216 m de hauteur, l'oscillation des antennes peut atteindre jusqu'à 1,20 m, ce qui n'est pas cool du tout pour une réception fluide du signal.
Et parce que les camarades con-munistes n'étaient pas que des techniciens bornés, ils ajoutèrent un soupçon de folie dans ce projet sous la forme d'un restaurant panoramique à 65 m de hauteur, et d'une plate forme panoramiquaussi 30 m au-dessus de la mangeoire. Et encore au-dessus de tout cela, se trouvent les cabines techniques, mais celles-ci ne sont pas accessibles à la plèbe. Notez que les 3 plateformes sont composées de 3 éléments, comme les 3 colonnes, le chiffre 3 qui n'est pas sans rappeler la Ste trinité (et Tobacco). Dis-donc, à force de vous détailler les églises du pays, je me demande s'il n'y aurait pas comme une sorte de déformation professionnelle dans mes pensées?
Bref, tout ce foin pèse quelques 12.000 tonnes, diffuse 8 chaînes de radio, 6 chaînes VHF (de fréquence entre 30 et 300 MHz), 11 canaux de téloches tous numériques (l'analogique fut définitivement coupé en avril 2009 à Prague), et cerise sur le gâteau, "la chose" capte en son sommet la pollution atmosphérique afin d'en redistribuer les résultats en temps réel sur Internet, pollution radioactive de Fukushima incluse, sauf si l'information est alarmiste, auquel cas le site est inaccessible "pour raison technique".
Ah oui, et n'oublions pas les mobiles, parce que sur la tour se trouvent également les antennes des operateurs de téléphonie mobile.

Pour info, la gargote était fermée quand on y est monté, parce que soit disant "changement de propriétaire". Bon, c'est égal en ce qui me concerne, parce que j'avais plutôt envie de me vider l'estomac que de me le remplir, mais pour ceux qui seraient intéressés d'y casser une graine, vérifiez sur le site internet l'ouverture (et surtout les prix, ça sent le piège à touristes c'te histoire). Du belvédère (la plateforme panoramique) l'on peut apercevoir, par beau temps et par vitres lavées, jusqu'à 100 km à la ronde.
Alors certaines sources disent qu'on peut apercevoir le mont "Říp" (pourquoi pas), mais aussi les villes de "Most", "Ústí nad Labem", "Hradec Králové", ou encore "Tábor". Et là, j'ai quand même des doutes. D'abord, parce que pragmatiquement, de ces villes, je n'ai jamais vu (ni entendu dire qu'on pouvait voir) l'antenne de téloche de Prague. Ensuite parce que l'oeil humain ne distingue rien à une telle distance. Oui, on peut voir des montagnes à des centaines de km. Même la lune est "visible" à l'oeil nu. Mais on ne distingue rien, et surtout pas une ville, avec ses maisons, ni ses voisines dans leur salle de bain...

En l'an 2000, l'artiste "David Černý" colla sur les colonnes 10 "Babies" (poupons) en fonte (visibles depuis la tour Eiffel de Paris, par beau temps). Les chiards montants et descendants devaient être là temporairement, mais face à l'engouement général (?!), ils y furent scotchés définitivement en 2001. Notez que vous en trouverez 3 copies dans le parc de "Kampa", près du musée d'art moderne. Inutile de vous préciser que ces foutus garnements ouvrirent une effroyable polémique entre les "j'aime" et les "j'aime pas", au point que le serveur VirtualTourist.com décerna en 2009 à la tour et à ses poupards le second prix des édifices les plus moches au monde. Pour vous dire. Parenthèse, parce que je ne sais pas si vous êtes au courant de l'affaire?
En Janvier 2009, la République Tchèque prit la présidence de l'UE, et l'on demanda au même "David Černý" de créer une oeuvre qui serait le symbole de la présidence. C'est comme ça, c'est pour chaque pays qui prend la direction de l'UE, une tradition. Et le fichtre de nous accoucher de "Entropa " (en trop pas). Evidemment, polémiques, protestations, objections, critiques, des politiques comme des particuliers, en Europe comme en notre pays, enfin pareil qu'avec les chiards dessus la tour, un barouf inimaginable entre les "j'aime" et les "j'aime pas". Je vous laisse vous forger votre propre opinion.

Evidemment, l'on n'pouvait pas demander aux camarades con-munistes de nous construire une tour de téloche baroque. Mais ce phallus horribilis, sans dec, dans Prague, visible de n'importe où, comme une verrue poilue sur le groin... La tour de "Petřín", par exemple, se fond dans le paysage praguois autrement mieux. Pourquoi n'ont-ils pas pensé à un truc plus discret, moins haut, plus moins pire genre? En plus, c'est en plein sur l'ancien cimetière juif de "Olšany" ("Starý židovský hřbitov olšanský") dont on dut déménager une partie des os pour les besoins de "la chose" (attention à ne pas confondre ce cimetière avec l'ancien cimetière juif de Prague 1, rien à voir. Celui-ci [de "Olšany"] naquit en 1680 lors de la grande épidémie de peste. Cf. une précédente publie.
Je ne vous en dis pas plus, car je prévois de vous en faire une publie, dessus, un jour, sur ce cimetière). Et si vous rajoutez à l'(in)esthétique le potentiel danger pour le corps humain des rayonnements électromagnétiques (ma maman pourrait vous en écrire des ouvrages entiers à ce sujet, en plusieurs volumes, les ouvrages), nulle surprise que la population locale fut hostile au projet dès ses origines. Et encore aujourd'hui, vous trouverez plus de gens "contre", que de gens "pour", la tour de téloche. Ceci-dit, c'est cohérent avec le comportement du gen. Le gen est plus enclin au "contre", qu'au "pour". C'est une constante de son aspect pulsionnel négativiste, acquise encore enfant à l'école maternelle, alors qu'il développait sa psychomotricité juvénile sur des cubes en bois, le gen. Sinon tout spécialement pour ma maman: non, cette tour de téloche ne rayonne pas d'onde nuisible. Une commission spéciale pour l'étude des rayonnements nocifs a rendu un rapport complet sur la totale innocuité de la tour, aussi je considère que c'est ainsi, et ne polémique pas d'avantage.
Par contre, il est un danger nettement plus grand que le rayonnement électromagnétique. Vous aurez noté à quel point cette tour ressemble à une fusée, comme les tours de Flushing Meadow ressemblent à des soucoupes? En 1947, lorsqu'une soucoupe volante s'écrasa à Roswell... MiB... l'agent K et l'agent J... régulation de l'activité extra-terrestre... siège de New-York découvert... déménagement à Prague... et voilà. Du coup le danger du rayonnement électromagnétique versus les aliènes de l'univers, genre y a pas photo non? Je dis ça pour rassurer ma maman.

La tour est un bien privé (ce qui explique le prix d'entrée exorbitant) qui appartient à "České Radiokomunikace a.s.", tandis que la gérance des espaces touristicopublics est louée à une autre société. Jusqu'en début 2010, c'était "TOWER Praha a.s.", et depuis, ben c'est plus personne car il semblerait qu'il n'y ait pas bousculade pour reprendre le pas de porte.

Et voilà. Bon, vous aurez compris que je ne la porte pas spécialement dans mon coeur, cette tour de téloche, mais comme avec les centrales nucléaires, une fois qu'on a dit ça, ben on les remplace par quoi, qui fait la même chose et qui pollue moins? Donc elle est là, en attendant mieux, pis voilà. Pour ceux qui voudraient s'y rendre en son sommet, mais vraiment s'ils n'ont rien d'autre à se mettre sous la dent, elle se trouve ici: 50°4'51.505"N, 14°27'4.355"E.

10 Comments:

Anonymous tagmata said...

Bravo pour ce superbe article ! Je vais à Prague en août, et je me demandais s'il fallait que je visite cette fameuse tour. Et bien, je pense que ce sera non grâce à toi ! Bon, je ne paierai sans doute pas les 160 kc pour y monter, mais il n'est pas impossible que j'y passe pour voir lorsque je visiterai Zizkov.

Sinon, je viens juste de découvrir ton blog. Je crois que j'ai pas mal de lecture en retard à rattraper avant mon départ pour Prague !

18 avril, 2011 23:03  
Blogger Strogoff said...

Tagmata, c'est justement un peu ce que je ne souhaitais pas, décourager les gens d'y aller. Moi j'ai le vertige, alors forcément, mais ceux qui ne l'ont pas, peuvent y aller sans risque. Ceci-dit, à nouveau, c'est pas de la splendeur architecturale non plus, hein, on ne va pas se la raconter non plus aussi. Pour la lecture, ben oui, t'en as velu sous le coude pour tout savoir avant août :-) Mais tu verras, ça se lit bien. Et si jamais tu souhaitais t'abonner à ma newsletter, ben tu pourrais le faire en cliquant sur un lien, à gauche, que tu serais ainsi informé de toute nouvelle publie à viendre, ainsi que des divers évènements qui se passent à Prague au moment où je publie. Comme tu veux.

20 avril, 2011 07:35  
Anonymous delf said...

je hais cette tour et les chiards qui vont avec.
la tour à cause du même vertige et parce que, bon, c'est pas très beau. (et puis le resto était déjà fermé en décembre 2009), mais alors les moutards là, c'est bien trop glauque..
C'est dommage quand même parce que le quartier est sympa pour se balader sans but.

20 avril, 2011 21:11  
Blogger Klariland said...

Je suis ton blog depuis des années, j’ai mis le flux RSS sur ma page Netvibes, tout quoi, sans avoir jamais osé te mettre un commentaire. Mais alors là je dis : chapeau. Tu as réussi à faire un article aussi documenté, aussi plein d’humour (pas aussi long que certains autres, mais est-ce vraiment plus mal ?) sur un sujet qui ne te tentait pas du tout, aussi bien que si tu parlais d’une église datant du Moyen âge. Dommage que tu aies le vertige, parce que j’ai bien l’impression (comme on le disait autrefois de la Tour Montparnasse à Paris), que le plus bel endroit de Prague c’est … justement en haut de la tour de Žižkov , pourquoi, parce que c’est le seul endroit de Prague d’où on ne la voit pas !
Merci!

20 avril, 2011 21:36  
Blogger Strogoff said...

Klariland
Ouah, c'est trop mignon. Une fidèle lectrice depuis des années qui fait son premier commentaire :-) Mais n'ai pas honte mon petit, n'hésite pas à commenter, c'est fait pour ça. Alors tout d'abord merci pour ta fidélité, merci pour ton commentaire, et merci pour ton appréciation de cette difficile publie. Et donc si je comprends bien, tu préfèrerais des articles plus courts? Bon, ok, je prends en considération. En fait le truc, c'est que ce n'est même pas trop moi qui décide, mais le sujet lui-même. Y a des trucs, que tu ne peux même pas entamer en 5 pages, et y en a d'autres ou t'as tout dit en 5 lignes. Mais je note donc, des publies plus courtes à l'avenir. Merci pour ton feed-back, et au plaisir de te lire de nouveau...

Delf
Oui Delf, t'as raison, le quartier est sympa. Vinohrady et Žižkov concentrent le plus grand nombre de troquets par tête d'habitant de tout Prague. Mais parce que c'est Prague 2 et 3, ce n'est plus Prague pour moi :-) Je suis trop citadin, et pourri-gâté par le centre ville historique dont je ne sors pratiquement jamais. Ceci-dit, si tu passes à Prague, je suis prêt à faire une exception :-)

22 avril, 2011 07:23  
Anonymous Roberte said...

Ben, mince alors
on a loué un appart pas loin de l'objet.. qu'on voyait par la fenêtre. Je l'ai vu comme un mal necessaire mais je n'ai même pas eu l'idée d'y monter pour voir le reste de la ville. Bien entendu, je ne me suis même pas posée la question de savoir si c'était possible ou non (pas blonde mais trop de cheveux blancs c'est pire..)
merci à toi parce que le vertige....

24 avril, 2011 09:36  
Blogger Strogoff said...

Ben justement, les apparts pas loin, y a plein de gens qui n'en veulent plus, à cause de qu'ils ne dorment pas la nuit :-) Non je plaisante, pas vrai, les gens sont super contents de dormir sous la tour, ils oublient leurs soucis, leurs clés, leur mémoire… Cette tour de téloche, c'est du bonheur en tube d'acier, sans dec :-)

24 avril, 2011 11:03  
Anonymous Delf said...

C'est ce que je me disais lors de nos premiers séjours à Prague aussi, le centre y'a que ça de vrai, mais finalement, par la force des choses on a loué ailleurs que dans le centre et c'est pas mal non plus. Ca oblige à voir autre chose et ça vaut le coup. La prochaine fois, on se fait encore un autre quartier. (et on ira boire des coup à Vinohrady la bien nommée).

01 mai, 2011 13:04  
Blogger Strogoff said...

Ah ben tiens, essaye Krč, au 15 ème étage d'une boîte rectangle de 300 x 50 x 150 mètres en béton armé, avec vue sur les mêmes boîtes en face, à droite comme à gauche. Coup de coeur assuré :-)

03 mai, 2011 08:05  
Anonymous Delf said...

oh.
hum...
non, il faut quand même un minimum de monumentalité (c'est Prague, merde !) des escaliers monstrueux et du linge qui sèche sous la neige dans le jardin. :-)

07 mai, 2011 15:12  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Retour à la page principale