samedi 24 octobre 2009

Visiter: La splendide usine à caca (suite)

Eh tiens, afin de compléter ma relativemencienne publie sur la splendide usine à caca, je vous fais une relativemencourte publie sur le bout de la canalisation qui manque à la précédente publie (mais avant cette publie d'aujourd'hui, lisez l'ancienne, que vous sachiez de quoi c'est qu'il s'en retourne).
Aujourd'hui donc "l'entrée des étrangers", ou "qu'est-ce qui s'trouve sous la tour de l'horloge de la place de la vieille ville (de Prague) derrière la lourde porte en fer forgé?"

Ben comme dit, il s'agit d'un des noeuds d'égout des (sinon le) plus importants des canalisations construites par "William Henry Lindley". A l'instar des touristes, c'est à cet endroit que se rejoignent les principales canalisations de la ville afin de poursuivre en un seul conduit sous le fleuve "Vltava", sous la bute de "Letná", jusqu'à la station des purations de "Bubeneč". Maintenant l'appellation "entrée des étrangers" ("Cizinecký vstup") n'a rien à voir avec les touristes zétrangers sur la place de la vieille ville. En fait, lorsqu'en tout début du siècle dernier (le XX ème) le conseil municipal fit construire tout ce circuit de quelques 70 km de canalisation sous la ville de Prague, il se doutait fortement être à la pointe du progrès mondial, et surtout il présumait fort sagacement que nombre de curieux étrangers voudraient jeter un oeil intéressé sur l'exceptionnelle installation. Aussi l'on aménagea cet espace "public relations" en un emplacement de prestige (place de la vieille ville, sous l'horloge), afin d'y promener les hôtes étrangers (de prestige aussi) se rendant en notre capitale.
Et justement, ben tiens, je vous livre un scoop, et un vrai. Je le tiens d'une source... enfin vous vous souvenez de la fameuse fuite d'un document confidentiel? Eh bien la taupe en question... bref... mais écoutez plutôt. En juin 2008, le petit Nicolas se rendit en notre capitale pour faire son fanfaron comme à l'accoutumé. Après avoir absorbé quelques bières avec "Topolánek" dans une taverne locale, ils commencèrent à ergoter sur leurs costumes (italiens), leurs clubs de foot (nationaux?), leurs voitures (de fonction), leurs bénéfices (en nature), leurs femmes (cuisine?), leurs secrétaires (qualité?), leurs biroutes (taille)... pour en arriver au bout de plusieurs heures à leurs capitales respectives (beauté). Et paf, toc et vlan. Que croyez-vous qu'on lui fit visiter au Nicolas? Les égouts d'en dessous de la place, eh ouais. Il fut si enthousiasmé devant ce fabuleux mélange d'art et de technique, qu'il en parla tout autour de lui à qui voulait l'entendre, durant ses vacances d'été (en 2008). Et il fut entendu. Un mois seulement après, c'est Condom-Liza Rice qui débarqua à Prague afin d'étudier la possibilité d'utiliser cette même technique pour la base radar que les USA souhaitaient implanter en République Tchèque.
Elle fut si dérée qu'à son retour à Washington, elle prit son téléphone pour appeler Mr Lama: "dis-donc "d'à l'ail", tu te souviens de la party chez René l'année dernière, lorsqu'on a discuté des égouts de Lhassa pendant l'apéro? Ben cet été j'étais au Lavandou où j'ai rencontré Sarko...". Croyez-le ou non, le dalaï-lama visita Prague dans la foulée en décembre, afin d'admirer "l'entrée des étrangers" et profiter du marché de Noël en même temps pour faire ses achats d'encens et de bougies qui puent. Mais attends, encore mieux. Lorsqu'il récupéra les clés du bureau ovale en Janvier, Barack se fit informer des secrets d'Etats (avec un "s", ils en ont 50 des Zétats). Eh bien l'on raconte qu'avant même les embrouilles de guerre, de terrorisme, de religion et de Martien, il fit appeler Condoleezza... Début avril 2009, Obama était à Prague en visite officielle. Et c'est pas fini. En juillet, il était au Vatican, l'Obama, avec femme et zenfants. Eh bien devinez-voir qui c'est qui vient de quitter la capitale tchèque fin Septembre? Eh ouais, le papempersonne. Du coup, on attend Marie, Jésus, Joseph, Dieu et le St esprit d'ici la fin de l'année, parce que ça serait bien le diable si... ah oui tiens, l'est pas encore venu ce bougre-là non plus?

Alors vous pensez bien que nous, ma chérie d'amour et je, ben on n'a pas reçu l'accueil présidentiel qui va bien.
Nous, on a visité dans le cadre de la journée porte-ouverte chez les Zégouts pour tous, alors on a eu droit aux odeurs immondes, on a eu droit aux populeux (pareillimmondes), et surtout on n'a pas eu droit aux p'tits fours de canard en sauce, ni aux amuse-gueules deux fois gras d'Alsace. Ceci-dit, ça valait le coup d'oeil quand même, aussi je vous le conseille fortement. Et il semblerait même que la visite soit possible de façon impromptue, contrairement à d'avant. Maintenant, il suffit de se présenter à la dame "pour la visite de la mairie de la vieille ville" (50 m à gauche de la tourorloge), et de lui dire que vous souhaitez visiter "l'entrée des étrangers" (prononcez "oustredeni canalizatcheni ouzelle, tsizinetski vstoupe" en Français). Dernier conseil: n'oubliez pas vos clic-clacs, souvent on y voit des gaspards de la taille d'un veau. Les gosses et les belles-mères vont adorer.

J'en profite aussi pour vous signaler que depuis quelques mois, je distribue gratuitement une niouzlêteur dans les boîtes Emil de ceux qui m'en font la demande (sauf Hotmail, je suis blacklisté chez Hotmail à cause de ces fumiers de spammeurs qui ont usurpé mon adresse).
Ainsi ces abonnés bienheureux n'ont plus besoin de surveiller frénétiquement mon blog, car ma niouzlêteur les avertit automatiquement et en temps-réel de toute nouvelle publie, eh oui. En outre, elle contient quelques informations locales, plus d'autres liens intéressants pour ceux qui s'intéressent à la République Tchèque. Super! Pis y a aussi la newsletter d'AToutPrague (tout en haut, milieu-droite pour vous inscrire) plus fréquente, plus complète, mais moins anti-varice que la mienne. Donc n'hésitez pas à vous inscrire, ni à faire suivre à ceux que vous aimez (ou pas), c'est gratuit et sans engagement. Vous pouvez résilier à tout moment votre recevage (mais ça serait dommage), et je ne fais aucun commerce d'adresse Email quand bien même c'est payé gras et comptant. Alors n'ayez pas honte, abonnez-vous prestement.

2 Comments:

Anonymous Roberte said...

Au petit déjeuner, le sujet est un peu délicat et je ne suis point allée voir de trop près les photos. l'humour est comme d'habitude au rendez vous. Je ne pense pas visiter mais je regarderai différemment la place la prochaine fois.

24 octobre, 2009 09:38  
Blogger Strogoff said...

Ah Roberte! Une de mes lectrices des plus assidues, merci. Eh oui, on ne se doute pas, mais la place de la vieille ville recèle des secrets :-)

28 octobre, 2009 17:13  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Retour à la page principale