mardi 23 janvier 2007

Coup de gueule: Les gaillards de chez Blogger

Eh ben ils l'ont fait! Ca y est, ben me voilà dans la m... noire la plus absolue parce que les gaillards de Blogger sont passés aux actes et ont déconnecté BloggerBot. Donc voilà, je n'ai plus d'outil pour envoyer mes splendides photos vers mes publies, donc c'est la m... noire qui pue, avec des bouts durs dedans. Quand on dit que le mieux est l'ennemi du bien, tiens...
Alors aujourd'hui, chais pas encore comment je vais faire, mais si je ne trouve pas une solution viable, c'est à dire que je ne vais pas gaspiller 2 minutes pour charger une unique photo, parce que cette solution à la con existe (merci les gars, z'êtes bons), donc si je ne trouve pas une solution viable, ça risque bien d'être la fin de mon blog, ou tout au moins sous sa forme actuelle, c'est à dire joliment documenté de remarquables photographies illustratives.

Et savez-vous pourquoi que les gars de Blogger ont mis fin à BloggerBot? Non? Parce qu'ils ont inventé une nouvelle version de Blogger, et que cette dernière est incompatible avec BloggerBot (enfin c'est la version officielle, ce qu'il y a derrière?). Ben ouais mais on s'en fout, nous qui sommes toujours dans l'ancienne version, et contents d'en avoir une qui fonctionne, sans bugs et proprement. Et oui, parce que ça aussi ça va vite devenir le caillou dans la chaussure, le noyau de cerise dans le clafouti, le grain de sable dans les moules, l'épine douloureuse dans le tendre fessier. La fameuse nouvelle version de Blogger. Pour l'instant les 2 cohabitent, l'ancienne et la nouvelle, mais jusqu'à quand?
Et la conversion vers la nouvelle, au prix de quels sacrifices? Et pourquoi la nouvelle fait moins que l'ancienne? Enfin on verra déjà, hein, parce que comme à chaque jour suffit sa peine, on va aujourd'hui en rester à BloggerBot et à ces salopards de pigeons qui, pendant tout le week-end, ont passé leur temps à chier sur ma voiture comme si elle était faite pour ça. Partout les fumiers, sur les vitres, sur le toit, sur les portières, entre la vitre et la porte, là où qu'est le caoutchouc, tout y est passé, sans dec, week-end méga-soldes sur la fiente. J'me demande ce qu'ils ont bouffé ces cons, tous les pigeons dysentériques de la République s'étaient donnés rendez-vous au dessus de ma bagnole. Ordures! Encore aurait-elle été garée sous un arbre, mais non, elle était dans la rue, devant un superbe immeuble fin XIX ème sur le haut duquel cette sordide bande de pourceaux volants s'était apparemment rassemblée. Ca ne respecte rien cette maudite engeance emplumée, ni l'architecture, ni les voitures. J'te me génociderais tout ça à grand renfort de chimicopesticide si j'étais à la municipalité...
Tiens, attends voir qu'il y en ait un qui s'attarde sur ma route, à picorer des miettes entre les pavés, petit petit... attends voir mon gaillard, bouge pas, on va voir si t'en chie autant avec 800 Kg de tôle sur la carcasse que ce week-end du haut de ton immeuble. J'vais te purger virilement le boyau moi, sacré nom di diou d'sale bête, attends-voir!

Bon alors par rapport à BloggerBot, je dois résoudre plusieurs problèmes techniques, ennuyeux et apparemment de longue haleine, alors je vous préviens que je risque d'être en retard avec la troisième partie des journées de l'héritage du patrimoine. Ce qui m'inquiète plus, c'est que si vraiment je ne trouve pas de solution... enfin je ne veux pas vous alarmer non plus, mais l'heure est grave. Surtout que je ne connais pas un seul hébergeur capable de faire aussi bien, aussi illimité et aussi gratuitement, donc la migration n'est même pas envisageable. Alors si je ne trouve pas de solution avec Blogger... Enfin... affaire à suivre... et surtout à résoudre.

2 Comments:

Blogger Lorenzo said...

Strogoff, tu as tout mon soutien et pour les pigeons et contre les ânes qui ne peuvent rester en place et sont sans cesse en train d'imaginer de nouveaux machins trucs il parait que cela s'appelle le progrès... Mais moi qui me suis fait avoir et qui ai déjà opéré la mutation, je trouve que je passe moins de temps à charger mes photos avec la nouvelle version le seul truc qui va pas terrible c'est qu'à chaque photo rajoutée sur le texte, celui-ci se décale de trois ou quatre lignes par ligne... Il faut alors reprendre toute la mise en page. Pénible mais bon bien moins que les fientes de pigeon en série. Décidément Prague et Venise... Que de points communs.

25 janvier, 2007 20:58  
Blogger Strogoff said...

Salut Renzo, et bonne année aussi, hein... Pour les photos, je suis en train de peut être trouver une solution. Ce n'est pas le plus simple ni le plus... orthodoxe, mais ça semble fonctionner. C'est une sorte de compromis alternatif entre BloggerBot et rien, à savoir mieux, légèrement mieux. Pis les pigeons, alors je n'ai pas une seule de solution, sinon l'éradication complète, mais comment? Les édifices de Prague ont tous été grillagés au niveau des alvéoles, cloutés au niveau des parapets, mais rien n'y fait, les pigeons sont toujours là à chier sur les voitures, les passants et les statues des Grands de Bohêmes. FUMIERS!

26 janvier, 2007 07:43  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Retour à la page principale